mardi 1 août 2017

Legend, tome 3 : Champion - Marie Lu

Alors que June et Day reconstruisait leurs vies chacun de leur côté, le traité de paix entre la République et les Colonies est compromis par une épidémie mortelle qui se propagent sur le ligne de front de ces derniers. Les deux adolescents doivent alors se retrouver et s'allier de nouveau avec l'Elector Anden pour sauver la République. Mais pour Day, ce gouvernement qui lui a tout pris vaut-il vraiment le sacrifice qui lui est demandé?

Avec ce dernier tome de la seconde trilogie que je lis d'elle, Marie Lu renforce définitivement sa position dans mon top 5 de mes auteurs préférés.
Que de bonnes choses à dire! Déjà, j'avais hâte de retrouver June et Day, qui sont des personnages que j'apprécie beaucoup et dont l'alchimie et la romance est tout à fait présente. Je n'ai pas été déçue : il arrive parfois qu'au fil des tomes d'une trilogie, les personnages deviennent irritants, mais ici ce n'est pas du tout le cas, c'est même presque le contraire. La romance est toujours très bien construite et les personnages (June, Day, mais aussi les autres comme Tess, Eden ou Anden) sont tout à fait réalistes et rationnels sans en perdent leur humanité, ce qui les rend particulièrement attachants. Oui, les larmes me sont montées aux yeux par moment, mais même si je ne suis pas trop émotionnelle, je n'en ai pas honte quand on en vient à Day, car décidemment, je l'adore.
Le scénario était également presque sans défauts. Il y avait assez d'action, très bien répartie au fil des pages, ce qui pousse le lecteur à continuer sa lecture ; sans parler de l'écriture de Marie Lu, toujours parfaite pour le young adult et la dystopie, fluide et super addictive. Résultat : Champion m'a fait veiller bien trop tard! Je n'avais même pas prévu de le finir le soir même, pourtant ça s'est quand même fait car je ne pouvais pas le lâcher.
J'ai aussi apprécié l'introduction (même si on en voyait un bout dans Prodigy) du monde extérieur à la République, ainsi que l'intrigue politique, tout deux très bien construits et intelligents. On ne s'éloignait pas trop de l'essentiel, cependant c'était très intéressant.
Ce que j'aime dans cette dystopie, c'est qu'elle est également assez réaliste : elle sonnait parfois comme un avertissement destiné à notre société actuelle.
Au final, Champion a mis la barre très haute pour les prochains livres de Marie Lu, et a bien plus que répondu à mes attentes. C'était une lecture addictive et superbe, une conclusion parfaite dans un bouquet final éblouissant et plein d'émotions, que j'ai tout simplement a-do-ré. Marie Lu est donc officiellement géniale et cruelle, souvent les caractéristiques principaux de mes auteurs favoris, à mon grand dam, et j'espère pouvoir vite lire un de ses nouveaux livres.

Ma note : 5/5, coup de cœur

L'avez-vous lu? Partagez vos avis en commentaire, ils m'intéressent ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire