samedi 29 juillet 2017

Magisterium, tome 3 : La Clé de Bronze - Holly Black & Cassandra Clare

Depuis que la guerre est finie et que l'Ennemi de la Mort est...et bien, mort ; Callum, Aaron et Tamara doivent faire face à un nouveau problème : dans ce nouvel ordre où les Makaris ne sont plus indispensables, ils sont considérés comme une menace.
Dans le même temps, le trio doit mener l'enquête pour découvrir qui est l'espion qui tente de les supprimer.

Magisterium est pour moi une valeur sûre dans laquelle je m'aventure désormais sans aucune crainte et avec plaisir, puisque 1) j'ai adoré les deux premiers tomes et 2) il s'agit quand même de Cassandra Clare, et je doute qu'elle écrive jamais un livre qui pourrait me déplaire.
Tout d'abord, à mon grand regret, je ne vais pas vraiment pouvoir m'exprimer sur le suspens dans ce tome-ci puisque évidemment, dans ma grande sagesse (pas du tout, les enfants ne reproduisez pas cela à la maison), je me suis autospoilée bien avant ma lecture de ce troisième tome. Au final, certaines révélations ont pu me surprendre, mais je connaissais malheureusement l'issue de ce livre.
Malgré tout, grâce à ses nombreux points positifs, ma lecture a été loin d'être gâchée.
En premier, on a évidemment l'écriture combinée de Cassie et Holly qui est simplement parfaite pour ce genre d'ouvrage : addictive, très fluide et très simple à lire, tout ça additionnés à un nombre de pages assez petit, fait que les pages se tournent à une vitesse folle mais on n'en ressort pas moins satisfait.
Deuxièmement, les personnages sont toujours aussi attachants que dans les premier et second tomes et font en grande partie la force de ces romans. Pour tous ceux qui craignent de se lancer par peur que les personnages à des enfants simples d'esprit, déjà que faites-vous là à lire cette chronique du troisième tome? et ensuite, ne vous inquiétez pas, Callum, Aaron et Tamara sont tous les trois très matures pour leur âge, et cela vient d'une personne qui déteste les enfants comme personnages principaux en temps normal.
En fait, je pense que ce livre est plus destiné aux jeunes ados qu'à la "jeunesse" au sens dont on peut parfois l'entendre : je ne le mettrais par exemple pas entre les mains d'un enfant plus jeunes que les héros, c'est-à-dire 12 ans dans le premier tome, mais je pourrais très bien le conseiller à un jeune adulte.
Et surtout si vous êtes fan d'Harry Potter! Je l'avoue, je ne l'ai personnellement jamais lu et je n'en ai pas l'envie, mais je connais assez, et entre une école de magie et un trio qui penche un peu vers le triangle amoureux ambigu, il n'en faut pas beaucoup plus pour faire le rapprochement. 
Enfin, j'en arrive à vous parler de l'action. J'ai pu ressentir au fil de ma lecture qu'il s'agissait d'un tome de transition, mais ça n'a pas été aussi dérangeant que ça en a l'air. Le récit démarre vaguement sur les chapeaux de roue : on est vite réembarqué dans l'histoire et les auteurs nous rafraîchissent bien la mémoire par rapport aux évènements de Le Gant de Cuivre, mais ensuite, on dirait que l'action "stagne" un peu tout le temps au même niveau. Il n'y a pas de longueurs, mais pas non plus ce que j'appellerais "un grand coup d'étincelles".
En conclusion, ce tome 3 de Magisterium a répondu à mes attentes et a été une très bonne lecture, bien que pas tout à fait aussi bien que ses prédécesseurs à cause d'un fil d'action un peu plat. Comme les tomes un et deux, je le conseille aux adolescents mais aussi jeunes adultes fan de Cassandra Clare (je ne peux pas me prononcer pour Holly Black car je n'ai pas encore lu d'autres livres d'elle) ou d'Harry Potter. Maintenant, j'ai hâte de lire l'avant-dernier livre de la saga!

Ma note : 4/5

L'avez-vous lu? Partagez vos avis en commentaire, ils m'intéressent ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire