samedi 29 juillet 2017

Magisterium, tome 3 : La Clé de Bronze - Holly Black & Cassandra Clare

Depuis que la guerre est finie et que l'Ennemi de la Mort est...et bien, mort ; Callum, Aaron et Tamara doivent faire face à un nouveau problème : dans ce nouvel ordre où les Makaris ne sont plus indispensables, ils sont considérés comme une menace.
Dans le même temps, le trio doit mener l'enquête pour découvrir qui est l'espion qui tente de les supprimer.

Magisterium est pour moi une valeur sûre dans laquelle je m'aventure désormais sans aucune crainte et avec plaisir, puisque 1) j'ai adoré les deux premiers tomes et 2) il s'agit quand même de Cassandra Clare, et je doute qu'elle écrive jamais un livre qui pourrait me déplaire.
Tout d'abord, à mon grand regret, je ne vais pas vraiment pouvoir m'exprimer sur le suspens dans ce tome-ci puisque évidemment, dans ma grande sagesse (pas du tout, les enfants ne reproduisez pas cela à la maison), je me suis autospoilée bien avant ma lecture de ce troisième tome. Au final, certaines révélations ont pu me surprendre, mais je connaissais malheureusement l'issue de ce livre.
Malgré tout, grâce à ses nombreux points positifs, ma lecture a été loin d'être gâchée.
En premier, on a évidemment l'écriture combinée de Cassie et Holly qui est simplement parfaite pour ce genre d'ouvrage : addictive, très fluide et très simple à lire, tout ça additionnés à un nombre de pages assez petit, fait que les pages se tournent à une vitesse folle mais on n'en ressort pas moins satisfait.
Deuxièmement, les personnages sont toujours aussi attachants que dans les premier et second tomes et font en grande partie la force de ces romans. Pour tous ceux qui craignent de se lancer par peur que les personnages à des enfants simples d'esprit, déjà que faites-vous là à lire cette chronique du troisième tome? et ensuite, ne vous inquiétez pas, Callum, Aaron et Tamara sont tous les trois très matures pour leur âge, et cela vient d'une personne qui déteste les enfants comme personnages principaux en temps normal.
En fait, je pense que ce livre est plus destiné aux jeunes ados qu'à la "jeunesse" au sens dont on peut parfois l'entendre : je ne le mettrais par exemple pas entre les mains d'un enfant plus jeunes que les héros, c'est-à-dire 12 ans dans le premier tome, mais je pourrais très bien le conseiller à un jeune adulte.
Et surtout si vous êtes fan d'Harry Potter! Je l'avoue, je ne l'ai personnellement jamais lu et je n'en ai pas l'envie, mais je connais assez, et entre une école de magie et un trio qui penche un peu vers le triangle amoureux ambigu, il n'en faut pas beaucoup plus pour faire le rapprochement. 
Enfin, j'en arrive à vous parler de l'action. J'ai pu ressentir au fil de ma lecture qu'il s'agissait d'un tome de transition, mais ça n'a pas été aussi dérangeant que ça en a l'air. Le récit démarre vaguement sur les chapeaux de roue : on est vite réembarqué dans l'histoire et les auteurs nous rafraîchissent bien la mémoire par rapport aux évènements de Le Gant de Cuivre, mais ensuite, on dirait que l'action "stagne" un peu tout le temps au même niveau. Il n'y a pas de longueurs, mais pas non plus ce que j'appellerais "un grand coup d'étincelles".
En conclusion, ce tome 3 de Magisterium a répondu à mes attentes et a été une très bonne lecture, bien que pas tout à fait aussi bien que ses prédécesseurs à cause d'un fil d'action un peu plat. Comme les tomes un et deux, je le conseille aux adolescents mais aussi jeunes adultes fan de Cassandra Clare (je ne peux pas me prononcer pour Holly Black car je n'ai pas encore lu d'autres livres d'elle) ou d'Harry Potter. Maintenant, j'ai hâte de lire l'avant-dernier livre de la saga!

Ma note : 4/5

L'avez-vous lu? Partagez vos avis en commentaire, ils m'intéressent ;)

vendredi 28 juillet 2017

Eleanor & Park - Rainbow Rowell

En 1986, il y avait aussi des idiots au lycée et des pires qu'idiots à la maison.
Eleanor n'aime pas le lycée, elle n'aime pas monter dans le bus le matin et devoir se confronter aux idiots de son quartier en Omaha, aux Etats-Unis. Pourtant, elle préfère souvent y aller plutôt que de rester chez elle ; et cela ne fait que s'accentuer quand elle apprend à connaître Park, le garçon assez discret qui est assis à côté d'elle dans le bus.

Rainbow Rowell est un nom bien connu de la romance young adult depuis la sortie d'Eleanor & Park, mais jusque là, je n'avais pas cédé au phénomène. Déjà parce que j'ai tendance à rechigner devant les romances à gros succès (je l'avoue, c'est souvent parce que j'ai quelques à priori), ensuite parce que le résumé ne me tentait pas plus que ça. Mais comme tout le monde en fait tout un plat, j'ai fini par craquer, et je suis contente de l'avoir fait.
Alors d'abord, ce qui est sûr, c'est qu'avec Fangirl dans ma liseuse, je ne tarderais pas beaucoup à engloutir un nouveau Rowell, parce que sa plume est magique. Ne me demandez pas pourquoi, mais je n'ai tout simplement pas pu me décrocher de ma lecture et c'est en grande partie dû à l'écriture fluide et addictive de l'auteur, parfaite pour ce genre de romance contemporaine. Honnêtement, même si le rapport n'est pas évident au début, je n'ai pas pu m'empêcher de comparer ce livre à Sous la même étoile de Kelley York, et je pense qu'encore une fois la plume y est pour quelque chose. Si vous avez aimé les livres de York, n'hésitez pas à tenter le coup avec Rowell. 
Au niveau des personnages, petit coup de cœur pour Park, un parfait book boyfriend comme on n'en trouve pas tant que ça. Eleanor se démarque aussi du lot des héroïnes typiques de romance : elle n'est pas parfaite, sous beaucoup d'aspects, pourtant elle est hyper attachante, notamment parce que c'est un personnage féminin que j'ai trouvé fort. J'ai aussi beaucoup apprécié retrouver de la diversité dans les personnages.
Le plus gros point négatif, qui reste assez moindre, j'ai pu le trouver au niveau du scénario, qui était simplement un scénario typique de romance young adult que l'on peut retrouver un peu partout. La romance s'est également embrayée un peu trop rapidement  mon goût, ce qui ne m'a pas empêché de l'apprécier tout au long du récit. Ce que j'ai aimé, en revanche, malgré la construction trop rapide, c'est que tout, y compris personnages, était loin d'être niais : la vie n'est pas rose pour Eleanor et Park et on le voit.
Au final, j'ai beaucoup hésité pour savoir si j'allais classer Eleanor & Park dans mes coups de cœur ; puis je me suis dit que ce n'est pas parce qu'il ne m'a pas fait pleurer comme a pu le faire Tous Nos Jours Parfaits ou Qui es-tu Alaska, qu'Eleanor & Park ne m'a pas fait passer par un rollercoaster d'émotions. L'absence d'une fin horrible n'enlève rien à la qualité de cette superbe histoire, donc oui, mon premier livre de Rainbow Rowell a été un coup de cœur.

Ma note : 5/5, coup de cœur

L'avez-vous lu? Partagez vos avis en commentaire, ils m'intéressent ;)

La Déferlante, tome 2 : La Colère des Abysses - Michael Buckley

Etiquetée comme terroriste par les humains trop effrayés de l'inconnu qui s'abat sur eux et seulement épaulée par sa meilleure amie Bex et sa peut-être pire ennemie mais meilleure alliée, Arcade, Lyric Walker doit faire face aux conséquences de l'invasion des monstres sur les côtes américaines et à la menace qui pèse sur ses proches, retenus prisonniers par l'Etat.

J'avais extrêmement hâte de me lancer dans la lecture de ce second tome, étant donné que le premier avait été un gros coup de coeur. Je crois aussi que c'est l'une des premières fois qu'un livre me fait ça : j'ai énormément apprécié la première moitié du récit, mais c'est la seconde qui m'a laissée un peu sceptique et mitigée.
Commençons par le commencement : come cela fait un an que j'ai lu La Déferlante, je l'avoue, je ne me souvenais pas de bien grand chose. Heureusement, la remise en mémoire des évènements du premier tome était assez satisfaisante pour que je puisse me remettre dans le fil de l'histoire. Le fait que l'on démarre sur les chapeaux de roue avec nos personnages en pleine fuite rend également le récit intéressant dès le début, avec pas mal d'action, ce qui permet au lecteur de se replonger facilement dans l'aventure aux côtés de Lyric et compagnie.
Justement, les personnages restent fidèles à eux-mêmes dans ce second volet. Lyric est toujours une héroïne agréable à suivre, assez cool et badass tout en restant réaliste (si on omet la partie où elle est à moitié poisson, bien entendu). Si on continue sur le critère de fidélité, je n'aimais pas vraiment Bex dans le premier tome, je continue à ne pas l'apprécier dans le deuxième.
L'écriture aussi reste familière : elle est toujours simple, fluide et addictive et ne peut nous faire que plus apprécier notre lecture.
Mais si l'on passe du côté des bémols, il y en a quand même quelques uns : comme je vous le disais, le seconde partie du récit m'a moins convaincue que la première. Déjà, il y a moins d'action, et puis de nombreux personnages apparaissent et leur introduction freinent un peu l'histoire en bon chemin. Ensuite, j'avoue ne pas trop apprécier la direction que semble y prendre la romance, qui pourtant était relativement simple et à mon goût dans le premier tome : là, j'ai peur que l'on s'aventure sur les chemins tortueux du triangle amoureux, qui parviennent rarement à ne pas me dégoûter. Et puis comme dirait Bex, les triangles amoureux, c'est passé de mode depuis 2005, il serait temps d'arrêter d'essayer de nous le refiler à toutes les sauces.
Enfin, la fin m'a un peu refroidie : histoire de ne pas m'étendre pour ne pas spoiler, je dirais juste qu'elle paraissait un peu bâclée, trop rapide et trop "facile", frôlant presque le ridicule.
En conclusion, ce second tome est assez éloigné de l'excellence du premier, notamment à cause d'une fin pas à la hauteur, mais reste tout de même une très bonne lecture avec des personnages toujours attachants et une très bonne plume. Il ne me laisse pas réellement le sentiment d'un tome de transition, malgré le petit manque d'action dans la seconde moitié.

Ma note : 4/5

L'avez-vous lu? Partagez vos avis en commentaire, ils m'intéressent ;)

Wild Fell - Michael Rowe

Elle traverse le temps et l'espace dans les miroirs. Le temps est linéaire mais pour elle, il ne l'est pas. Elle a souffert et elle fera souffrir les autres. Et elle retrouvera toujours ce qu'elle cherche, peu importe de quoi, mais surtout de qui il s'agit.
Jameson Browning n'aurait jamais pu le voir venir, lorsqu'il rencontre Amanda, ni lorsque ses parents divorcent, ni lorsqu'il achète le domaine de Wild Fell pour le rénover et qu'il entend d'étranges rumeurs et histoires de fantômes locales sur ce lieu hanté.

Wild Fell est définitivement une lecture qui m'a fait sortir de ma zone de confort, entre le simple récit d'une vie pour une partie du livre, et le roman gothique pour l'autre.
Si Wild Fell n'a rien de particulièrement spectaculaire, saisissant ou original, ce livre possède ce certain charme des histoires de fantômes qu'on raconte au coin du feu...En beaucoup plus long et avec un peu moins d'horreur. Car à mes yeux, ce roman n'était ni un thriller, ni une histoire d'horreur ou quoi que ce soit du genre. Il y règne parfois une ambiance sombre, mais seulement par intermittence. 
Il faut aussi le dire, il ne s'y passe rien de très intéressant ou passionnant pendant une bonne grosse première partie, même si cela ne créait pas de longueurs. Les personnages sont réalistes et attachants, même pour moi qui n'aime pas les enfants (l'histoire se passe durant l'enfance du héros pendant plus du quart du livre), si bien que l'on continue notre lecture malgré l'absence d'action à proprement parler. Soyons honnêtes, je pense que l'essentiel du roman réside dans les 50 dernières pages, qui passent extrêmement vite. L'intrigue est un peu prévisible, même si je crois que personne ne peut prévoir avec détails ce qui allait se passer à la fin (que j'ai personnellement trouvé un peu embrouillée et floue, même si je m'en satisfais).
L'écriture de l'auteur, même si elle est bourrée de phrases longues et chargées, reste fluide, et le livre est assez court, donc la lecture s'en retrouve très facilitée. 
J'ai bien aimé aussi que le principal de l'intrigue se déroule dans une époque que je ne connais pas, bien que pas lointaine du tout (les années 70-80), et également le fait que l'auteur aborde des sujets qui peuvent encore être tabous aujourd'hui : le divorce, les superstitions, les maladies mentales (notamment Alzheimer), et même l'identité sexuelle avec le personnage de Hank, ainsi que d'autres choses considérées ici comme des spoilers.
En résumé, Wild Fell n'a pas été une lecture extrêmement passionnante ou mémorable, mais reste une très bonne lecture avec un charme propre au roman gothique moderne. Je pourrais me laisser tenter par un autre livre de l'auteur, étant donné qu'il possède une plume qui m'a assez plue.

Ma note : 4/5

L'avez-vous lu? Partagez vos avis en commentaire, ils m'intéressent ;)

Caraval, tome 1 - Stephanie Garber

"Attention, ne vous laissez pas trop prendre au jeu ; tout n'est qu'illusion"

Pour le coup, c'est littéral. Ce premier tome qui était pourtant si prometteur n'a pas su me projeter complètement dans le monde magique de Caraval. Il est possible que j'en ai tellement entendu de bien que mes espérances étaient trop hautes, et maintenant je ne peux que l'ajouter à la liste de déceptions de cette année, bien qu'elle soit minime (la déception est minime, pas la liste, malheureusement). 
En fait, je n'ai pas l'impression d'avoir lu le même livre dont tout le monde vante les mérites. C'est particulièrement la première moitié du bouquin qui m'a dérangée, et pour être tout à fait honnête, j'avais plutôt l'impression de lire un mauvais remake d'Alice au pays des Merveilles. Dans les 250 premières pages, on aurait plus dit de la jeunesse que du young adult, avec une héroine naïve et bête, sa soeur puérile et évidemment, le héros mystérieux/bad boy, le tout bien assaisonné d'une sensation de cliché. Sérieusement, petit coup de gueule contre les personnages : ils jouent un rôle très important pour nous faire aimer le livre, et je pense que c'est pour cela que Caraval ne m'a pas convaincu. Je ne peux m'identifier à personne, ils sont trop irréalistes et sans personnalités à mon goût.
Ils entretiennent également des relations à leur image : clichées, fades. La relation fraternelle de Scarlett et Tella est ridicule : on dirait qu'elles se détestent, elles manquent de communication (c'est quand même le point principal d'une relation de confiance) et semblent toujours vouloir se mettre des bâtons dans les roues, et voilà que deux secondes plus tard elles sont dans les bras l'une de l'autre. Et ne parlons pas de la romance que tout le monde, sans exception, a pu voir venir à des milliers de kilomètres (et en détails) dès l'apparition de Julian.
La plume de l'auteur ne rattrape rien : je conçois qu'elle ait pu charmer beaucoup d'autres lecteurs avec son écriture, mais personnellement, cela m'a encore plus rebuté. Les extraits inutiles et incompréhensibles, particulièrement quand Garber associe des couleurs à des sentiments, m'ont parus ridicules et je n'appréciais pas du tout. Un petit exemple : "elle aussi ressentait des soupçons d'un vert pâle"...? La plume participe aussi à la sensation d'une lecture pour enfants dont je parlais tout à l'heure, car elle est parfois trop simple ; et la narration à la troisième personne ici n'aidait pas, à moins que l'idée ait été de m'empêcher de rentrer dans l'aventure avec les personnages ; dans ce cas, ça a totalement fonctionné!
Le monde fantastique n'a absolument pas été exploré, non plus, mais comme il s'agit d'un premier tome, je ne me tenterais pas - encore - à critiquer ce point là.
Heureusement, ma lecture s'est améliorée au fil des pages, et lorsqu'on commence à rentrer dans le vif de l'action et dénouer le mystère autour de Caraval, c'est devenu assez intéressant pour me faire un peu oublier les gros défauts du livre. L'intrigue est la seule chose un tant soit peu assez bien construite, bien que les révélations ne m'aient pas surprise. Je vais être indulgente et mettre cela sur le compte du fait que je n'ai pas pu rentrer dans l'univers, donc évidemment, je ne me suis pas vraiment prise au jeu et je n'ai pas été déroutée.
En conclusion, ce premier tome de Caraval était pour moi loin d'être une merveille. Voilà une nouvelle déception, qui cependant a été assez rattrapée par la fin haute en action, révélations et nouveaux mystères pour ne pas se voir attribuer une note médiocre. Je ne sais pas encore si je lirais la suite et je ne le conseille pas, à mon grand regret.

Ma note : 3/5

L'avez-vous lu? Partagez vos avis en commentaire, ils m'intéressent ;)

(Bonus : la cerise sur le gâteau, trouvée pendant ma lecture...: "-Vous cherchez l'amour et la protection -C'est ce que veulent toutes les jeunes femmes, non?" :/)

samedi 15 juillet 2017

Tag : C'est l'été!

Bonjour!
Et oui, les grandes vacances sont déjà bien entamées (pour ceux qui en ont), et l'été de même! C'est donc le parfait moment pour le tag de l'été de Pocket Jeunesse ;)

1) Quelle a été votre première lecture de l'été?

J'ai commencé J'ai avalé un arc-en-ciel d'Erwan Ji le 25 juin, soit quatre jours après le début de l'été. Et justement, c'était la lecture parfaite pour commencer la saison en beauté!

2) Citer un livre qui évoque un souvenir d'été.

The Memory Book de Lara Avery est, si je me souviens bien, ma première lecture de l'été dernier. Un énorme coup de coeur et l'un de mes livres favoris!

3) Citer un livre qui se passe en été.

Evidemment, le choix le plus simple est La racine carrée de l'été d'Harriet Reuter Hapgood, qui en fait correspondait aussi totalement à la question précédente car je l'ai également lu l'été dernier!

4) Citer un livre dont la couverture évoque l'été.

La couverture de Nil de Lynne Matson, avec son océan et sa plage en fond, évoque définitivement l'été. L'histoire aussi d'ailleurs, puisqu'elle se déroule sur une île - plus ou moins- paradisiaque!

5) Citer un livre qui se passe dans un endroit ou vous aimeriez passer des vacances.

En fait, le livre que j'ai choisi est la raison pour laquelle je veux visiter cet endroit. Dans Tous Nos Jours Parfaits, de Jennifer Niven, qui est mon livre préféré, les héros découvrent l'état dans lequel ils ont grandi, l'Indiana, au travers de "monuments" amusants que j'adorerais voir moi-même.

6) Citer deux livres qui vous conseillez pour l'été.

Personnellement, pour cet été qui s'annonce très très chaud, je vous conseille La Déferlante de Michael Buckley, un coup de coeur, où il y a beaucoup d'eau, histoire de vous rafraîchir, et également Sous la même étoile de Kelley York, un autre coup de coeur, qui se déroule en été et est extrêmement touchant.

7) Avec quel personnage de roman aimeriez-vous partir en vacances?

Dante, d'Aristote et Dante découvrent les Secrets de l'Univers de Benjamin Alire Saenz, parce qu'il est adorable et que je suis sûre qu'avec lui, on doit bien pouvoir s'amuser et découvrir de nouvelles choses. J'avoue, j'avais surtout envie de répondre Puce de J'ai avalé un arc-en-ciel, mais j'ai déjà dû en parler plus tôt...

Quoi qu'il en soit, j'espère que vous vous amuserez bien cet été sur les plages (ou chez vous, comme vous voulez) et que vous profiterez de ces vacances (pour ceux qui en ont) pour engloutir toujours plus de livres!

Voilà! Quelles sont vos réponses? N'hésitez pas à les partager en commentaire ou à reprendre ce tag! ;)

dimanche 2 juillet 2017

Prince Captif (tomes 1, 2 et 3) - C.S. Pacat

Quand un prince trahi est réduit à l'état de moins que rien par son propre frère et envoyé comme esclave chez un autre prince, alors que tout les oppose, au beau milieu d'une Cour royale où tous les vices se cachent derrière des sourires hypocrites et manipulateurs, leur relation va faire des étincelles.

C'est la première fois que je rédige une chronique pour les trois tomes d'une trilogie en même temps, et pour cause : une fois le premier livre, acheté pendant la Grosse OP, lu, je n'avais qu'une envie, c'était de lire la suite. Et voilà un autre avantage de la kindle : on peut l'acheter directement! Ce qui fait que j'ai passé ces trois derniers jours à engloutir la trilogie.
Dès le début, l'auteur a su me séduire avec une idée de départ assez originale, qu'en tout cas je n'avais jamais lu auparavant, et sa plume fluide et captivante. Pacat a su créer un univers de toute pièce, réunissant plusieurs cultures différentes des nôtres mais aussi différentes entre elles et très variées.
Les personnages le sont aussi, spécialement lorsque l'on quitte la Cour de Vère dans les tomes 2 et 3. Ils sont tous complexes mais aussi très intelligents, charismatiques et mystérieux. Ils sont développés tout au long de ces 3 tomes avec expertise et profondeur, et ça ne donne que plus envie de lire la suite pour en savoir plus sur ces gens fictifs que l'on apprend (pour la plupart) à apprécier. Personnellement, j'ai eu un coup de coeur dès le tout début pour Laurent et il ne m'a clairement pas déçue.
Les personnages ne sont pas les seuls à être intelligents : l'intrigue politique prend beaucoup de place, avec énormément de jeu de pouvoir et donc de retournements de situations et de révélations très bien amenées. Même si parfois, certaines pouvaient s'avérer prévisibles, elles étaient construites, à l'image des personnages, tout au long des trois tomes, ainsi que très bien pensées.
Additionés à une relation amoureuse sulfureuse, compliquée et très (très très très) loin d'être niaise, avec des personnages aussi forts que Laurent et Damen, cela forme une ambiance à la Game of Thrones qui a totalement su me séduire du début à la fin.
Petite note : les personnages masculins occupent beaucoup de place, cependant cela n'enlève rien à la force des rares personnages féminins et la représentation des femmes, notamment les vaskiennes.
La trilogie toute entière est donc pour moi un coup de coeur, mais je désignerais sans hésitation le second tome comme le meilleur à mes yeux. Cependant, il ne peut vous plaire que si vous avez déjà aimé le premier.
Un seul petit bémol : la fin paraît presque inachevée, mais grâce à des petites nouvelles additionnelles de l'auteur, ce problème est plus ou moins réglé et j'ai été heureuse de retrouver Laurent et Damen dans ces quelques pages supplémentaires. Ils me manqueront!
En conclusion, Prince Captif est une trilogie aux intrigues intelligentes et intéressantes, aux personnages mystérieux et charismatiques et écrite d'un plume captivante qui nous mène dans les recoins les plus sombres des conséquences de la corruption. Chapeau bas à Pacat!

Ma note : 5/5, coup de cœur

L'avez-vous lu? Partagez vos avis en commentaire, ils m'intéressent ;)

samedi 1 juillet 2017

Book Haul : Juin 2017 (+Grosse OP)

Bonjour!
Je vou retrouve pour un book haul, qui je l'avoue, n'était pas prévu au début du mois. Comme je lis moins en ce moment, je ne comptais pas - ou presque pas - acheter de livre parce que ma PAL est déjà beaucoup trop conséquente à mon goût. Mais c'était sans compter Bragelonne, Castelmore et Milady et leur Grosse OP! La Grosse OP, c'est 500 ebooks à 0,99€ pendant une semaine. D'ailleurs elle se poursuit encore ce weekend, pour ceux qui l'auraient loupée! 
Du coup, dégâts minimals pour mon porte-monnaie et dommages quasi irréparables pour ma PAL. (vous pouvez cliquer sur les titres des livres pour être redirigé sur leur page amazon)

Achats : Ebooks (GrosseOP)
Confessions d'un automate mangeur d'opium de Fabrice Colin & Mathieu Gaborit

Les Chroniques du Magicien Noir, tome 1 : La Mission de l'Ambassadeur de Trudi Canavan
L'Empire Brisé, tome 1 : Le Prince Ecorché de Mark Lawrence
Les Sept Lames, tome 1 : L'Antre des Voleurs de David Chandler


L'Héritage des Rois Passeurs de Manon Fargetton
Les Illusions de Sav-Loar de Manon Fargetton
Les Douze Rois de Sharakhaï, tome 1 de Bradley P. Beaulieu

Eden, tome 1 : Le Mirage de Gemma de Blandine P. Martin
Peri Reed, tome 1 : Drafter de Kim Harrison
Fangirl de Rainbow Rowell

Wild Fell de Michael Rowe

Achats

Ce dernier est un petit cadeau que je me suis faite, mon second livre préféré en VO et dans une édition magnifique, toute dorée et qui brille. Ca faisait un petit moment que je la reluquais et je suis super contente de l'avoir!
Quant à Prince Captif, le second tome n'était pas en promo mais après avoir dévoré le premier, j'ai craqué et j'ai directement acheté le second, que je suis en train de lire alors que j'écris ces lignes. Je ferais probablement une chronique groupée pour les trois tomes de la trilogie.
Avez-vous lu un de ces livres? Ou certains sont-ils dans votre wishlist? N'hésitez pas à dire ce que vous en pensez en commentaire! ;)