mardi 30 août 2016

Les Hauts de Hurle-Vent - Emily Brontë

Sur les terres des Hauts de Hurle-Vent, balayées par les vents du nord et égayées par le bonheur d'une famille, fut ramené, par un jour de mauvais temps, un jeune bohémien, orphelin abandonné. On le nomma Heathcliff et il détruisit le bonheur de cette famille. Détesté du fils et aimé plus que de raison par la fille, Heathcliff grandit en nourrissant une vengeance contre tous ceux qui, au fil du temps, tentèrent de le séparer de sa bien-aimée. Et quand le temps fut venu, sa fureur et sa sauvagerie furent libérés sur les deux familles à l'origine de son malheur.

Très honnêtement, ce roman était d'abord bien parti pour finir dans le même sac que beaucoup d'autres classiques que j'ai pu lire (contrainte et forcée par les professeurs de français, la plupart du temps). Durant les quarante premières pages, l'action était absente et la plume pas très simple à lire. Alors j'ai abandonné ma lecture, et c'est seulement quelques mois plus tard, juste avant la rentrée scolaire, que je m'y suis remise, presque à contrecoeur, mais convaincue que je me devais de finir ce livre. Et que ne fut pas ma surprise lorsque je me suis retrouvée happée par le récit dès les premières pages! Bien sûr, c'est quelques lignes après mon abandon que l'action se mettait en place, et où on rencontre enfin ces personnages clés qui deviendront rapidement addictifs.
On suit ainsi les Earnshaw et Heathcliff depuis l'arrivée de celui-ci dans les Hauts, jusqu'au dernier souffle de chacun, au travers du récit de leur servante. Il est sans conteste qu'aucun de ces personnages, ni ceux que l'ont rencontrera plus tard, sont tous plus ou moins mauvais, malsains, égoïstes, très loin d'être parfait. Je pense que c'est là tout le charme du roman : il montre la vraie nature de chacun, qui se révèle petit à petit, et montre aussi qu'il pourrait s'agir de n'importe lequel d'entre nous, dans de telles circonstances. On nous explique en détails chaque action qui a pu mener à ce que l'Enfer se déchaîne sur les Hauts. 
Quant à la plume compliquée dont j'ai parlé plus tôt, elle se révèle en réalité beaucoup plus simple une fois embarqué dans le roman. 
L'auteure plante un décor atypique, isolé du reste du monde, sans réels repères sociaux ou temporels, hormis les dates et les titres qu'on nous donne, mais qui n'ont en fait aucune réelle incidence sur le récit. Une fois que l'action commence, on s'évade facilement à la Grange ou dans les Hauts, des années plus tôt ou au moment où l'histoire est racontée, à la guise de l'auteure.
Vous l'aurez bien compris, il s'est avéré que ce classique, à défaut d'être un véritable coup de coeur, m'a fasciné et surprise dans le bon sens du terme. Avant ma lecture, on m'a parlé d'une romance mythique, et bien que ça le soit, on ne peut pas vraiment dire que cette histoire soit très romantique. Elle ne vous fait pas fondre, elle vous arrache le coeur, le piétine et tente de le remettre à sa place ni vu ni connu.
Donc, malgré le titre de romance, je ne le conseille pas du tout à ceux qui cherche une lecture douce et pleine d'amour à en vomir, mais peut-être plus aux adeptes du naturalisme ou du réalisme par exemple, car Emily Brontë nous dépeint là une réalité à la fois poignante et horrifiante.

« Aussi ne saura-t-il jamais comme je l'aime, et celà non parce qu'il est beau mais parce qu'il est plus moi-même que je ne le suis » ~ Catherine Earnshaw 
Ma note : 5/5 

L'avez-vous lu? Partagez vos avis en commentaire, ils m'intéressent ;)

lundi 29 août 2016

Découverte : Mon Expérience de Box Littéraire avec la Kube

Bonjour,
Aujourd'hui je reviens avec un format différent des chroniques et tags habituels, pour vous proposer un bilan de ma première expérience en matière de box littéraire. Le mois dernier, j'ai participé à un concours sur le site Publik'Art, que je remercie donc, qui a permis à trois heureux gagnants, dont moi, de remporter une Kube.

Après l'annonce des gagnants sur le site, j'ai pu très rapidement commander ma Kube, grâce à un code cadeau. Il a fallu que je me créais un compte sur leur site afin de renseigner un profil et de remplir ma BiblioKube; c'est là le super concept que nous offre cette box : en donnant des informations sur nous (nos genres préférés, nos envies, les livres déjà présents dans notre bibliothèque...), nous donnons à un libraire partenaire de la Kube, la possibilité de choisir le livre de poche qui se retrouvera dans notre box, en plus de nombreux goodies, comme un carnet d'émotions accompagné de son crayon assorti, un marque page, un sachet de thé, une carte postale avec une jolie citation, ainsi qu'une préface où l'on peut retrouver l'interview de l'éditeur invité du mois, et des goodies spécifiques à chaque mois : par exemple, pour le mois de juillet, il s'agissait de trois lithographies extraites d'un livre sur les JO des éditions Vulcains.
Le tout, à un prix très attractif : vingt euros si vous souhaitez commander une seule box, et quinze si vous faites parti du club Kube. Et vous pouvez même en offrir plusieurs à la fois, auquel cas, les prix baissent à l'unité!
Vous pourrez retrouver plus d'informations et commander votre propre Kube sur leur site : http://www.lakube.com/

En ce qui concerne mon expérience, j'ai donc reçu ma box dans les délais annoncés, en parfait état, et complète. Les goodies sont personnalisés en fonction du livre (j'ai reçu le carnet d'émotions romance, par exemple) et originaux, je les apprécie beaucoup. Quant au livre choisi par une libraire spécialisé en Young Adult, il aurait été parfait, si je ne l'avais pas déjà. Mais sur ce point, je ne peux m'en vouloir qu'à moi-même, pour avoir mal rempli ma BiblioKube.


Comme il est spécifié sur le site, il est possible d'échanger le livre reçu si on le possède. Ni une ni deux, j'ai envoyé un mail à leur adresse, en espérant qu'on accepte de m'échanger le livre quand bien même il s'agissait de ma propre erreur, et j'ai reçu une réponse positive dans la même après-midi. Donc niveau service client, ils sont au top : réactifs, très sympathiques...
J'ai donc pu renvoyer le livre seul en échange d'une nouvelle box, celle du mois d'août, avec un nouveau livre proposé par la même libraire, cette fois-ci avec validation histoire de ne pas refaire la même bêtise. Et même si les frais de port du retour étaient à ma charge, je suis très contente, car j'ai donc reçu deux Kubes, et je ne peux pas me plaindre.


Quant au livre reçu, il s'agit du tome 1 de Multiversum, de Leo Patrignani, dont je n'avais pas entendu parler jusqu'à maintenant, mais le résumé, qui parle de mondes parallèles, est très alléchant. J'ai donc hâte de me plonger dans cette lecture, et je remercie profondément l'équipe de la Kube (et Publik'Art) pour cette expérience très agréable.

Alors si vous cherchez une box littéraire sur-mesure, n'hésitez pas à tester la Kube, qui pourrait même vous faire découvrir de nouveaux horizons si vous le souhaitez!

L'avez-vous déjà testé? Partagez vos avis en commentaire, ils m'intéressent ;)

vendredi 19 août 2016

La Déferlante, tome 1 - Michael Buckley

Trente mille créatures inquiétantes surgies de la mer : les Alphas.

Veulent-elles nous envahir ou fuient-elles un danger terrifiant ?

Lyric, une humaine avec un lourd secret, et Fathom, le prince des Alphas, doivent absolument s'entendre pour sauver l'humanité.

Les deux premières phrases de ce résumé ont suffit à me donner une folle envie de me procurer ce bouquin, ce qui a été rapidement fait, et puis après, il a dû attendre son tour dans ma PAL. En fait, j'ai quand même fini par lui faire griller la queue, parce qu'il me donnait extrêmement envie, et je ne suis absolument pas déçue. Mon seul regret actuellement, c'est que je vais devoir attendre longtemps pour connaître la suite, car la date de publication française n'a même pas encore été dévoilée.
Le premier et principal point fort de cette histoire, c'est la plume de l'auteur, qui la rend vraiment addictive. C'est très difficile de poser ce bouquin, avec la tension omniprésente, les personnages très attachants et charismatiques et une situation sens dessus dessous, dont on a hâte de voir le dénouement. Ledit dénouement qui d'ailleurs, ne maque pas d'action, tout comme le reste du livre. J'ai tout de suite accroché aux personnages comme à la mythologie abordée, avec les Sirènes, les Nixes, les Selkies et autres créatures des mers fascinantes. Lyric, en plus d'avoir un prénom trop cool, est une adolescente intelligente et tout à fait réaliste, ainsi que sa meilleure amie Bex, qui peut facilement nous rappeler bon nombre de nos propres amis. Quant à Fathom, dès le début, je n'ai pas pu m'empêcher de le trouver adorable, car il vient tout droit de l'océan, où il a vécu depuis sa naissance, alors bien sûr, il ne comprend pas vraiment ce qui l'entoure.
Ici encore, la romance tient un rôle plus ou moins important, comme vous pouvez vous en douter, mais je n'ai eu aucun mal avec cela : encore une fois, c'était réaliste et bien écrit, et je vais probablement "shipper" Lyric et Fathom jusqu'à la fin de mes jours, pendant que je me lamenterais sur le fait que le tome 2 n'est toujours pas sorti.
Pour finir, ce livre aborde aussi implicitement le racisme, car nombreux sont les ennemis sans raison des Alphas, qui mettent des bâtons dans les roues de nos héros sans écouter autre chose que leur haine et leur peur de l'inconnu, ici incarné par les créatures marines.
Donc, si vous hésitez encore malgré ce résumé mystérieux et alléchant, je n'ai qu'une chose à vous dire : foncez!

Ma note : 5/5, coup de cœur

L'avez-vous lu? Partagez vos avis en commentaire, ils m'intéressent ;)

jeudi 18 août 2016

Si je reste - Gayle Forman

Mia a 17 ans. Un petit ami, rockstar en herbe. Des parents excentriques. Des copains précieux. Un petit frère craquant. Beaucoup de talent et la vie devant elle. 
Quand, un jour, tout s'arrête. Tous ses rêves, ses projets, ses amours. Là, dans un fossé, au bord de la route. Un banal accident de voiture... Comme détaché, son esprit contemple son propre corps, brisé. Mia voit tout, entend tout. Transportée à l'hôpital, elle assiste à la ronde de ses proches, aux diagnostics des médecins. Entre rires et larmes, elle revoit sa vie d'avant, imagine sa vie d'après. Sortir du coma, d'accord, mais à quoi bon? Partir, revenir? Si je reste...

Si je reste est un livre plutôt court, qui explore les théories d'Expérience de Mort Imminente (EMI), de façon un peu romancée. C'est le visionnage du film, très émouvant, qui m'a donné l'envie de lire le livre. Au final, j'en retiens une impression générale plutôt positive, mais il y a aussi des points négatifs, et celui qui m'a le plus interpellé, c'est l'absence de sentiments forts, surtout juste après l'accident. Il se passe de nombreuses choses bouleversantes, pourtant, l'héroine reste plutôt calme et stoïque. Certes, cela est expliqué par la suite dans le postface de l'éditeur, mais ça m'a empêché de réellement m'attacher aux personnages ou d'être triste pour Mia.
Autrement, la façon dont l'histoire est racontée, avec l'accident dès les premières pages, ce qui nous fait rentrer dans le vif du sujet, et l'alternance entre les flashbacks plutôt tristes et sérieux et les moments plus agréables, permet une lecture sympathique et rapide : en lisant l'histoire de Mia, je n'ai pas vu le temps passer. L'écriture simple de l'auteure aide aussi beaucoup.
Mais au final, comme je l'ai dit, l'absence de sentiments forts a rendu ce livre bien moins émouvant que le film, mais on peut tout de même le lire après avoir vu l'adaptation, parce que les moments de la vie de Mia racontés ne sont pas similaires à ceux mis en scène dans celle-ci. 
Je finirais donc cette chronique en conseillant ce livre aux personnes qui aiment lire les romances et autres mignonnerie - un peu triste - en tout genre, mais sûrement pas à ceux qui ont tendance à avoir du mal à s'attacher aux personnages, auquel cas votre lecture risque d'être plutôt ennuyante.

Ma note : 3/5

L'avez-vous lu? Partagez vos avis en commentaire, ils m'intéressent ;)

dimanche 14 août 2016

TK - Philippe Laborde

Alan et ses trois meilleurs amis, Esteban, Brad et Manu, sont fascinés  par les histoires de radiesthésie et autres télékinésie et télépathie dont ils entendent parler. Puis un jour, poussés par leur curiosité, ils rencontrent un vieux radiesthésiste, et c'est là que ça se complique. Maintenant, Alan a la maison pour lui tout seul pendant l'été, et il compte bien utiliser cette tranquillité pour voir s'il a bel et bien hérité des pouvoirs de ce vieil homme. 

Je rage! Je rage purement et simplement. Cette fin! Il me faut une suite, là, tout de suite! Je vous l'avoue, la fin a probablement fait gagner une étoile à la note de ce bouquin. 
Je ne vous cache donc pas que les quatre garçons ont fini par réussir à cette histoire de TK. Seulement, ça s'est fait après les 70 premières pages, qui du coup ont été plutôt ennuyantes. Elles racontaient la vie d'un ado, alors merci, mais c'est un peu mon quotidien, et ça m'a un peu découragé, même en faisant fi du vocabulaire assez familier des quatre ptits gars, parce que ça ne rendait pas génial sur papier.
Mais passé cela, l'action commence à être au rendez-vous, et les personnages se révèlent assez sympathiques. L'ambiance détendue et la plume très légère de l'auteur permettent de progresser - très - rapidement, et au final, on ne se lasse pas, avec autant de péripéties. L'humour aussi est plus ou moins au rendez-vous, bien que l'histoire finisse par prendre une tonalité un peu plus grave, et ça devient réellement très intéressant. Puis comme je vous l'ai dis, la fin est génialissime. 
Alors finalement, je pense que ce livre pourrait être très utile pour convaincre les ados allergiques à la lecture : un vocabulaire familier, des personnages qui nous parlent et qui pourraient être nos "potes" du lycée, une histoire avec pas mal de rebondissements si on s'accroche au début. En revanche, je ne pense pas qu'il soit adapté aux adeptes de grande littérature....

Ma note : 4/5

L'avez-vous lu? Partagez vos avis en commentaire, ils m'intéressent ;)


jeudi 11 août 2016

La racine carrée de l'été - Harriet Reuter Hapgood

Il y a cinq ans, Thomas, le meilleur ami de Gottie, a déménagé. L'été dernier, Gottie est sortie en secret avec Jason. Et puis, à la fin de ce même été, Grey, le grand-père de Gottie, est mort. Mais pour Gottie, génie des maths, cet été, tout se mélange. Elle revit des moments qu'elle ne devrait pas, et n'en vit pas d'autres qu'elle devrait. Thomas et Jason sont là, ils sont revenus. Mais pas Grey. Et Gottie est perdue. A quoi ressemblera la fin de cet été-ci, alors que les choses ne semblent que se compliquer?

Tout d'abord, je remercie les éditions Pocket Jeunesse pour le concours express auquel j'ai gagné ces épreuves non corrigées. A vrai dire, ce livre ne m'intéressait pas vraiment plus que ça, et peut-être que sans ce concours, je ne l'aurais jamais ouvert. Et j'aurais raté quelque chose, je peux vous le dire.
Finalement quand il s'est retrouvé sur ma table de nuit, j'ai eu un bon pressentiment. Peut-être parce que moi aussi, je suis dans une boucle temporelle, et je sais que j'adorerais ce bouquin? J'espère, car cela veut dire qu'une autre Armenia aura le plaisir de lire ce livre pour la première fois, une nouvelle fois.
Pour être tout à fait honnête, je n'ai pas tout compris. Il y a pas mal de termes scientifiques, et bon, disons que ce n'est pas pour rien que j'ai choisi Littéraire. Pourtant, ça m'a beaucoup intéressé, et j'ai essayé de comprendre. J'ai directement accroché, d'une façon inexplicable, à l'écriture de l'auteur. J'ai lu la première page, et même s'il ne se passait rien, même si je savais qu'il ne s'agissait pas d'un bon bouquin d'action comme je les aime, je me suis dit, ce livre va être bien. Et en fait, il est plus que ça : il est génial. Tout le monde est attachant, on est triste pour Gottie, on craque pour Thomas, on apprécie Sof même si elle est parfois un peu trop....elle, et on aime Ned comme notre propre frère. On vit cette histoire avec ses personnages. Et puis Grey, bien sûr, ce cher Grey qui a réussi à me tirer une petite larme à la fin du livre.
Il y a beau ne pas se passer grand chose au début, l'atmosphère est tellement attrayante que je suis restée scotchée aux pages tout le temps. C'est l'été, ici comme dans le livre, et parfois c'est léger et agréable, et parfois ça pèse un peu et on souhaite que Gottie s'en sorte. De temps en temps, il m'est arrivé de repenser à mon jeu-vidéo préféré, Life Is Strange, avec toutes ces histoires de temps, et l'ambiance.
Et franchement, pour de la romance, ce n'était pas cul-cul la praline. Venant de moi, ça veut dire que c'était réaliste et pas trop niais, en restant touchant.
Alors bien sûr, ce livre est un véritable coup de coeur, et je le conseille, même aux plus rebutés par les maths, parce que ça reste une très belle histoire.

Ma note : 5/5, coup de cœur

L'avez-vous lu? Partagez vos avis en commentaire, ils m'intéressent ;)

mercredi 10 août 2016

Tag : Pouvez-vous citer un livre...(3ème édition)

Salut! Pour me faire pardonner du manque d'activité sur le blog (panne de lecture, toussa toussa...), j'ai décidé de vous publier un petit Tag de Pocket Jeunesse, en attendant ma prochaine chronique. Il s'agit d'un Tag où l'on doit citer un livre avec un certain critère demandé. Il est relativement long, et j'ai essayé de me cantonner à ma propre bibliothèque, ainsi qu'à des livres plus ou moins connus quand c'était possible, sans piocher dans ma wishlist, malgré tout, 2 livres se sont glissés par ici ^^

Pouvez-vous citer un livre...

1) Qui finit bien?
~ Dans le Théorème des Katherine, de John Green, notre héros a la chance (pas très commune dans les bouquins de Green) que tout finisse bien pour lui. Alors oui, j'ai d'autres livres qui finissent bien en général, mais celui-ci m'a paru être le seul ou TOUT va vraiment bien.

2) Avec un verbe conjugé dans son titre?
~ Si c'est la fin du monde de Tommy Wallach, qui, soyons honnête, n'a pas été très acclamé par les critiques (surtout françaises), mais que pour ma part, j'ai trouvé être une lecture sympathique. Ma chronique ici.

3) Avec un titre de plus de cinq mots?
~ Un titre à rallonge! Le premier qui m'est venu en tête est un livre de ma PAL, Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, de Jonas Jonasson. Un livre qui a l'air très léger et drôle, que j'ai hâte de feuilleter!

4) Drôle et triste?
~ J'ai d'abord voulu citer Nos étoiles contraires, mais comme je l'ai déjà dit, j'essaie de privilégier des livres un peu moins connus. Alors, pour rester chez le fameux auteur, je vous propose Will et Will, un roman à quatre mains de Green et David Levithan, qui raconte l'histoire de deux garçons qui portent le même nom mais qui se révèlent très différents. Ce livre aborde aussi le thème de l'homosexualité, ce que je trouve géniale, parce que ça me paraît encore être un sujet tabou pour certains, alors que ça ne devrait pas. Ma chronique ici.

5) Avec un héros vampire?
~ Et là, le drame. Moi qui suis fan de vampires, je viens de me rendre compte que dans aucun de mes livres, le personnage principal n'est un vampire (oui, la bit-lit c'est pas encore trop ça pour moi). Sauf un, miracle! Enfin, trois. Il s'agit de la trilogie The Originals (oui, oui, les mêmes que ceux qui passent à la télé) de Julie Plec, où on suit trois des plus vieux vampires de la Terre dans leur épopée à la Nouvelle-Orléans pendant le XVIIIe siècle. Ma chronique du dernier tome ici.

6) Avec un héros écrivain?
~ Dans Tous Nos Jours Parfaits (avec pleins de majuscules parce qu'il le mérite), de Jennifer Niven, Violet tient un blog, donc je compte cela comme un écrivain, car elle aime beaucoup écrire. Ce chef-d'oeuvre parle de la dépression. En fait, il s'agit plus d'un message de prévention extrêmement touchant et superbement bien écrit. Ma chronique ici.

7) Avec un héros maladroit?
~ Tara Duncan, héroïne de la saga du même nom, est sûrement même plus que maladroite. Avec sa magie surpuissante, elle a failli faire exploser en miettes AutreMonde, une planète remplie de dragons, licornes, centaures de mauvais poil et sortceliers, dont fait partie Tara, ceux-qui-savent-lier-les-sorts. Oui oui. On peut remercier Sophie Audouin-Mamikonian pour ces moments de rigolade.

8) Avec un dragon?
~ Dans l'intégrale (ou tout du moins l'un des tomes de la trilogie, mais je ne saurais vous dire lequel) de La Quête d'Ewilan de Pierre Bottero, l'héroïne et ses compagnons d'aventure rencontrent un dragon. Un très gros dragon. Qui crache du feu. Heureusement pour eux, il n'est pas du côté ennemi.

9) Sorti en 2015?
~ Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers, de Benjamin Alire Saeñz, est sorti dans l'année 2015, et a noyé la blogosphère sous les coups de coeur. Donc j'ai aussi succombé au début de cette année, et je n'ai pas regretté. Ma chronique ici.

10) Qui ne se passe pas sur Terre?
~ Bien sûr, je suis obligée de citer Seul sur Mars (pas sur Terre? Non sans blague...), d'Andy Weir, qui est dans ma PAL depuis bien trop longtemps.

11) Apocalyptique?
~ Vous l'avez peut-être déjà vu, je viens de finir La 5ème Vague de Rick Yancey, alors bien sûr, c'est le premier roman qui m'est passé par la tête. Ma chronique ici.

12) D'un auteur français?
~ Ici, je vous parle d'un livre de ma wishlist, Elia, la passeuse d'âmes, de Marie Vareille, à propos d'une jeune fille, Elia, qui ne ressent pas d'émotions, et dont le travail est, en conséquence, de "tuer" les gens devenus inutiles à la société, pour le dire simplement. Et franchement, les personnages anti-héros, ça me tente vraiment!

13) Qui parle de magie?
~ Dans TK, de Philippe Laborde, on suit Alan, qui s'essaie à la télékinésie pendant l'absence prolongée de ses parents. Alors, comme ce livre est encore dans ma PAL, je ne peux pas vous dire si on y parle réellement de magie, mais je pense que ça correspond assez au critère. [Edit : ma chronique ici.]

14) Dont le titre commence par la lettre A?
~ Bientôt dans nos salles de cinéma (et déjà chez les américains), Addict reste malgré tout très absent de nos rayons dans les librairies, au point qu'après l'avoir cherché pendant un mois, je me suis résolue à le commander sur Amazon. J'ai donc décidé de vous en parler brièvement : Jeanne Ryan nous sert ici un thriller Young Adult, où Vee, une lycéenne, se retrouve mêlée à un jeu de téléréalité malsain qui va vite tourner au cauchemar. Ma chronique ici.

15) Dont le prénom du héros commence par la même lettre que votre prénom?
~ Dans Watch Dogs, de John Shirley, adaptation littéraire du jeu vidéo d'Ubisoft, on retrouve Aiden Pearce, le célèbre hackeur, mais le personnage principal, ancien membre de l'armée deshonoré, s'appelle Mick Wolfe. Si vous êtes fan de l'ambiance high-tech et underground, lancez-vous dans ce récit palpitant!

16) Qui fait plus de 5cm d'épaisseur?
~ On ne se rend pas vraiment compte, mais 5cm, c'est quand même gros....Donc, l'une des seules briques de ma bibliothèque, celle que je vénère le plus, c'est le sixième et ultime tome de la saga The Mortal Instruments de Cassandra Clare, la Cité du Feu Sacré. Pas de chronique pour vous convaincre de la lire, mais cette saga est mon Harry Potter à moi, si vous voulez. Je pense que ça dit tout.

17) Qui se déroule en partie ou entièrement dans un souterrain ou un sous-sol?
~ Dans le préquel de l'Epreuve de James Dashner, L'ordre de tuer, les personnages principaux sont contraints de se réfugier dans les souterrains du métro pour échapper aux explosions solaires qui dévastent la planète. Ainsi, une partie de l'histoire s'y déroule.

18) Où le personnage principal va à l'école/au collège/au lycée?
~ Pour en revenir à ce cher John Green, je vous parle donc de La Face Cachée de Margo, un livre qui n'a pas connu le succès littéraire ou cinématographique de Nos étoiles contraires, mais qui a quand même fait parler de lui. Il raconte l'histoire de Quentin, amoureux de la jeune Margo depuis l'enfance. Malheureusement, Margo est un peu trop éprise de liberté, bien qu'elle donne le change au lycée. A la suite d'une de ses énièmes fugues, Quentin se lance sur ses traces et récolte des indices qui pourrait le mener à découvrir la fameuse face cachée de Margo.

19) Qui est une nouvelle et fait partie d'une série?
~ Bon, là j'ai séché. Niveau nouvelle, je ne peux vous parler que du receuil de Stephen King, Nuit noire, étoiles mortes, et il ne s'agit pas d'une série, donc euuuuh...

20) Dont vous pouvez faire un anagramme avec le titre?
~ Saviez-vous qu'avec le mot résurrection, vous pouviez former le mot reconstruire, qui est plus ou moins semblable? Il s'agit du troisième tome de la trilogie The Originals de Julie Plec, dont je vous parle plus haut.

21) Avec un personnage gentil qui devient méchant?
~ Et comme je ne manque jamais une occasion d'en parler, voici, mesdames et messieurs, le chef-d'oeuvre YA de Marie Lu, Young Elites! Dans cette trilogie de dark fantasy, le personnage principal, Adelina Amouteru, malgré toute sa bonne volonté (et un mentor plus que canon qui, non, n'est pas son petit copain) finit par entamer une descente aux enfers pour devenir le penchant féminin de Dark Vador. Ma chronique du premier et du second tome ici et ici.

22) Dont l'intrigue se passe à Londres?
~ Dans Les Origines de la saga The Mortal Instruments, de Cassandra Clare, dont je vous parlais plus tôt, Tessa Grey part rejoindre son frère à Londres, mais se retrouve projetée dans le monde Obscur, avec des démons et des Chasseurs d'Ombre, dont elle fait parti sans le savoir.

23) Avec la Tour Eiffel sur la couverture?
~ Ici, je pense que c'est vraiment assez flagrant que PKJ attend de nous une réponse bien précise, et c'est Cité 19, de Stéphane Michaka, qui se trouve encore dans ma wishlist.

24) Où le héros manie les armes?
~ Comment parler d'armes sans évoquer le plus badass des personnages féminins de la culture française, la Marchombre Ellana? On peut retrouver ce personnage génialissime dans la trilogie de Pierre Bottero, Le Pacte des Marchombres, dérivée de La Quête d'Ewilan.

25) Avec le mot "livre" dans le titre?
~ Par chance, il se trouve que je n'ai pas encore usé de cette carte! Je vous parle donc de Comme un Livre Ouvert de Liz Kessler, qui évoque encore une fois le thème de l'homosexualité, cette fois-ci d'un point de vue féminin. Je pense que c'est un livre à vraiment conseiller aux ados, parce qu'il en parle très bien et a un côté assez pédagogique.

Bonus : Pouvez-vous citer un livre qui regroupe 5 de ces critères?
~ La suite de la trilogie La Quête d'Ewilan, Les Mondes d'Ewilan, de Pierre Bottero, est donc écrite par un auteur français, où nous retrouvons Ellana et Edwin, qui manient les armes, dont l'intégral fait plus de 5cm d'épaisseur, et où l'on retrouve de la "magie" (le Dessin) dans un monde parallèle au nôtre (donc, ça ne se passe pas sur Terre).

Et voilà, nous arrivons à la fin de ce Tag, dans lequel j'ai cité 6 Pocket Jeunesse, et j'ai manqué une question, ce qui fait donc, au total, 30 points sur 31!
Si vous souhaitez répondre à ce Tag vous aussi, vous pouvez le retrouver sur le site des éditions Pocket Jeunesse.
N'hésitez pas non plus à partager vos propres réponses dans les commentaires ou ce que vous pensez des livres évoqués!

mardi 9 août 2016

La 5e Vague - Rick Yancey

"Si les extraterrestres nous rendent visite un jour,
je pense que le résultat sera semblable
à ce qui s'est produit quand Christophe Colomb
a débarqué en Amérique, un résultat
pas vraiment positif pour les Indiens..."

Stephen Hawking

Il y a quelques mois, Cassie n'aurait pas cru à ces paroles. Il y a quelques mois, Cassie Sullivan vivait tranquillement sa vie de lycéenne, avec son petit frère, son père, sa mère, et son crush sur Ben Parish, le beau gosse du bahut. Mais aujourd'hui, Cassie n'a plus de lycée, plus de famille, et plus de Ben Parish. Ils sont venus du ciel, et ils ont tout dévasté, avec quatre vagues successives, lui arrachant tout ce qu'elle avait de plus cher. Mais Cassie a fait une promesse à son petit frère, et elle compte bien la tenir, avant que la cinquième vague ne s'abatte sur ce qu'il reste de l'humanité.

Ce livre, premier tome d'une trilogie à (grand) succès, m'a conforté dans l'idée qu'il faut vraiment que j'arrête de regarder les films avant de lire le bouquin. Mais alors vraiment. Parce que franchement, dans ce petit pavé de 600 pages, la seule chose qui est censée nous tenir en haleine pendant les 400 premières pages, c'est les deux révélations chocs à venir, et non pas l'action. Malheureusement pour moi, après avoir vu l'adaptation, je ne savais que trop comment ça allait finir. Et donc, oui, la majorité de ce livre a été relativement ennuyante à lire, malgré les quelques moments d'actions et les flashbacks qui nous explique comment la très attachante Cassie en est arrivée là (et bien sûr, ça aussi je le savais déjà). Par contre, passé cela, tout s'accélère, et ça remonte vraiment la barre. J'ai aussi apprécié connaître certains détails, qui bien sûr sont absents dans le film. De plus, comme je l'ai dit auparavant, Cassie, ainsi qu'Evan et Ben, sont vraiment attachants, et ça compte. Je pense que c'est surtout parce que l'auteur nous les présente réellement comme des adolescents, qui pensent comme vous et moi, et on ne s'en sent que plus proche. La lecture, très facile, est ainsi régulièrement ponctuée de "putain" et de "cul" qui détendent légèrement l'atmosphère. Le plume de l'auteur peut aussi parfois se révéler poétique, et j'ai beaucoup apprécié ces moments. 
En somme, les longueurs du début rendent mon avis mitigé, mais je conseille malgré tout ce livre qui finit quand même par séduire, par sa plume "agréable", ses personnages, et son scénario intéressant, dont la perspective de l'envahisseur forcé.

Ma note : 4/5